Marie-Luce Liberge

Marie-Luce Liberge a étudié les arts plastiques à Paris et à Copenhague.
Docteure en esthétiques de l’EDESTA (Université Paris 8), elle a été qualifiée aux fonctions de maitre de conférences en mars 2019. Auteure de différents textes et articles (éditions de L’Harmattan, Geuthners, Faculté des Lettres d’Agadir, Université de Montréal, Textuel…), elle participe régulièrement à des colloques internationaux. Elle été allocataire de recherches à l’Université Paris 8 où elle a enseigné quatre ans en tant que doctorante contractuelle et en tant qu’ATER.  Également diplômée de la Sorbonne Nouvelle en médiation culturelle, elle a travaillé pour différentes institutions (dont le CNAP), ainsi que dans des lieux de spectacles vivants. Si ses recherches portent surtout sur la pensée de l’image relative aux traumatismes historiques ainsi que sur les esthétiques du rire,  l’expérience de la création pluridisciplinaire (en théâtre, danse et arts plastiques) constitue un champs d’activités qui nourrit son parcours ; elle a ainsi participé à différentes réalisations artistiques et créé des performances et des installations dans des lieux variés (université, bibliothèque, espace muséal).